Violaine Jolivet

J’ai fondé le TRAMES en 2015 pour former à L’Université de Montréal un espace de réflexion sur les liens entre fabrique urbaine et mobilités dans les Amériques. Les deux axes principaux de mes recherches sont :

  • La question des mobilités transnationales (migrations, tourisme, circulation de modèle urbain) et leurs incidences sur les mutations sociales et les rénovations spatiales des quartiers centraux des métropoles dans les Amériques
  • Les  processus d’exclusion et de ségrégation autour des notions de droit à la ville, droit au logement et de stigmatisation territoriale, avec un intérêt particulier pour les quartiers péricentraux ou les inner-suburbs des métropoles à la fois espaces d’insertion des migrants et en proie à des dynamiques de revitalisation urbaine

L’usage d’outils comme le documentaire sonore ou vidéo ou les cartographies sensibles et une volonté de réflexion sur les modalités d’une recherche participative et collaborative sont au cœur des méthodologies du laboratoire.

Trois projets que je dirige sont actuellement en cours au TRAMES:

(Ré)investir La Havane, Mobilités et mutations spatiales dans les quartiers centraux de la capitale cubaine (CRSH – développement savoir)

Stigmatisation territoriale, minorités et agentivité spatiale dans les quartiers Nord-Est de Montréal (Montréal-Nord et Saint-Michel)

Dynamiques métropolitaines et quartiers péricentraux en transition.