MOBILISER LES CONNAISSANCES ET PARTAGER LES RÉSULTATS DANS UNE APPROCHE DE RECHERCHE-ACTION PARTICTIPATION ET RECHERCHE-CRÉATION : L’EXEMPLE DE TRAJECTOIRES

Le 28 septembre 2023, nous célébrions dans le Hall d’exposition de la Bibliothèque des Sciences au Campus MIL de l’Université de Montréal le vernissage de l’exposition TrajectoireS. Issue de ma thèse de doctorat en géographie Parcours, (im)mobilités et émotions : comprendre les stratégies de résistances à travers les pratiques quotidiennes de personnes migrantes TransAmériques, l’exposition a permis de rassembler et d’exposer durant trois semaines des œuvres cartographiques et des photographies collectées tout au long de l’année qu’a duré mon travail de terrain à Montréal.

Portant sur le parcours migratoire et d’installation de personnes migrantes à Montréal (Canada) et Monterrey (Mexique), ma thèse repose sur une approche de recherche-action et recherche-création développée avec des partenaires des milieux communautaires, une artiste professionnelle et les participant.e.s à la recherche. Entre mai 2022 et août 2023, j’ai élaboré et mené plusieurs ateliers de cartographie créative avec des personnes migrantes dans différents organismes de Montréal et mené 20 marches commentées avec 23 participant.e.s également issu.e.s de l’immigration à Montréal, dont 13 marches photographiées par Dominique Claire-Marie, photographe. Les cartes et les photos exposées dans TrajectoireS font ainsi partie des données brutes collectées durant le travail de terrain.

En choisissant le Hall d’exposition du Campus MIL pour lieu d’exposition et de vernissage, nous avions également le désir de nous approprier cet espace que peu de participant.e.s auraient eu la chance de visiter et pratiquer en-dehors de cette opportunité. Dans ce « complexe des sciences », nous avons voulu faire rayonner les sciences humaines et les arts, peu visibles dans des circonstances habituelles. Surtout, nous avons voulu mettre en valeur les talents, mais aussi le travail et l’apport des personnes migrantes au sein de la recherche en géographie culturelle, politique et urbaine. Plusieurs participant.e.s se sont déplacé.e.s depuis des quartiers éloignés, comme Lasalle ou Lachine, afin de revendiquer leurs créations et l’espace dans lequel elles étaient exposées.



Citer ce billet
trames (2023, 28 septembre). MOBILISER LES CONNAISSANCES ET PARTAGER LES RÉSULTATS DANS UNE APPROCHE DE RECHERCHE-ACTION PARTICTIPATION ET RECHERCHE-CRÉATION : L’EXEMPLE DE TRAJECTOIRES. TRAMES. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w88j

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search