COMPTES-RENDUS CRITIQUES DANS LE CADRE DU COURS « MONDES URBAINS ET TRANSNATIONALISME »

Dans le cadre du cours « Mondes urbains et transnationalisme », les étudiant-e-s étaient invité-e-s à rédiger un compte-rendu critique d’un essai abordant les questions de transnationalisme – diasporas – mondes urbains.

Fondés sur des enquêtes de terrain et des études de cas menées à travers le monde, voici trois ouvrages qui nous invitent, chacun à leur manière, à (re)penser la ville non plus comme une entité stable et circonscrite dans l’espace, mais comme un système de relations. 

Fast Policy: Experimental Statecraft at the Thresholds of Neoliberalism de Jamie Peck et Nik Theodore (2015)

Planetary Gentrification 
de Loretta Lees,  Hyun Bang Shin et Ernesto López-Morales (2016)

Étrangers de passage. Poor to Poor, Peer to Peer
de Alain Tarrius (2015)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.