Miami nouvelle Babel ? Latinisation et créolisation des paysages sonores dans une ville-carrefour entre les Amériques

Un article de Violaine Jolivet

Miami est un véritable échangeur de destins, le principal port de la Méditerranée américaine, une ville-carrefour aujourd’hui incontournable de la géographie relationnelle entre les Amériques. Cet ancrage de la ville américaine entre le Nord et le Sud a été favorisé par l’immigration cubaine depuis la victoire de la révolution castriste et l’arrivée massive de populations hispaniques et caribéennes dont les réseaux et les circulations redessinent sans cesse les contours de l’agglomération floridienne. Avec plus de 60% de sa population qui se déclarent hispaniques lors du dernier recensement (2010) Miami est un véritable chaudron culturel que cet article souhaite aborder par l’étude des langues, musiques et sons qui favorisent des territorialisations multiples dans cette cité en construction. Le paysage sonore est une notion centrale de notre analyse en tant qu’il décrit un espace géographique par ses sonorités et permet de mettre en lumière la complexité de la relation des hommes avec leurs territoires.

Pour consulter l’article en entier →
https://www.cairn.info/revue-problemes-d-amerique-latine-2015-1-page-63.htm?contenu=resume


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search